Vous êtes ici : Evènements/AG2007/1 Nous sommes le
 
 
Assemblée générale nationale de l’ANATC du 09 juin 2007 A ALBEVILLE
Retour
suite AG

L’Assemblée générale nationale de l’ANATC du 09 juin 2007 s’est déroulée comme prévu de 08h30 à 10h00, au centre VVF Vacances d’Albéville (Bas-Rhin – 67220).


1. Etat des présents – Ouverture de la séance

Le décompte des présents et des pouvoirs est le suivant :
• présents : 28
• pouvoirs : 117
• total : 145
A l’issue de ce décompte, le président de l’association déclare la séance ouverte.
2. In memoriam
Le secrétaire général de l’association donne lecture des membres décédés depuis la dernière assemblée générale du 03 juin 2006. Une minute de silence est respectée en leur mémoire :
• 01/05/2005 SGC DELOR Gérard
• 06/09/2005 CNE DETERVILLE Georges
• 09/07/2006 CNE TESSIER Yves
• 01/12/2006 ADC OSSEDAT Lucien
• 15/12/2006 LCL BOURRET René
• 29/12/2006 ADC TESSANDIER Paul
• 01/01/2007 SGT SEMENE Guy
• 22/03/2007 COL DANET René
• 20/04/2007 ADC CLEMENT Roger


3. Dépôt des voeux et motions
Etat néant


4. Allocution du Président national de l’association
Voici le discours du président national de l’ANATC :
« Chers amis,
Tout d’abord, je vous remercie pour votre présence à cette assemblée générale 2007 et pour la confiance que vous m’accordez depuis avril 2005.
Le moment est venu pour moi de vous dresser un bref bilan de ces deux années de présidence :
les relations de l’ANATC avec le CASSIC, la DIRISI et le pilier Armée de l’air / Société sont bien établies et cordiales, avec un objectif prioritaire pour l’ANATC, celui de minimiser dès à présent les conséquences du transfert des compétences du CASSIC vers les nouveaux pôles de l’armée de l’air. Pour la pérennité de notre association, nous devons donc élargir le dialogue le plus possible avec tous les personnels servant ou ayant servi les Systèmes de Surveillance, d’Information et de Communication ;
le drapeau de l’ANATC par lequel nous affirmons notre appartenance à la Fédération Nationale André Maginot des Anciens Combattants et victimes de guerre est devenu réalité (voir La Charte de janvier – février 2007, page 37) et notre étendard dans toutes nos actions liées au devoir de mémoire ;
le site Internet de l’ANATC a été créé début 2006 et donne pour l’instant satisfaction. Il inclut l’annuaire électronique des adhérents, la collection des derniers bulletins ANATC, etc. A nous de le faire vivre et de l’enrichir sous la houlette de notre commission prospective et communication ;
de son côté, la toute nouvelle commission "travail de mémoire" poursuit son très minutieux labeur de collecte, de tri, de classement et de mise en valeur de tous les documents, récits, objets et archives propres à notre histoire et celle des SSIC Air. Pour les jeunes et futures générations, n’oublions pas d’apporter notre contribution à la construction et la conservation de notre mémoire collective ;

les travaux de la commission du "Patrimoine" (Musée Air des télécoms et du Contrôle) ont repris vie avec l’appui du nouveau pilier "Armée de l’air / Société" et l’étroite collaboration du CSFA de Bordeaux, de la SIMMAD, du CASSIC et de la BA217 de Brétigny. L’inventaire exhaustif des équipements et matériels d’ores et déjà acquis est officiellement connu et devrait s’enrichir rapidement d’autres éléments. Plusieurs thèmes et lieux d’exposition des collections sont à l’étude : le Musée de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, Rochefort, et éventuellement Rennes. Par ailleurs, la RANE et la BA 217 viennent de concéder environ 450 m2 de surfaces pour constituer la réserve dudit musée (entreposage et mise en condition d’exposition des équipements et matériels concernés) ;
la Convention avec l’IGESA est signée et a pour objet de permettre l’accès (individuellement ou en groupes) aux ayants droit de l’ANATC non ressortissants du ministère de la défense ou de l’Office national des anciens combattants (ONAC) aux hôtels, villages et résidences de vacances IGeSA et aux activités voyages, loisirs et billetterie de l’institution ;
- les discussions concernant notre engagement dans le projet de création de la CODAMIF (Coopérative Des Associations Militaires et Fédérations) se poursuivent. Il s’agit de la première centrale d’achat en ligne exclusivement réservée à l’usage de tous les militaires d’active et en retraite, adhérents à l’une au moins des fédérations, associations ou amicales existantes au sein des armées (voir CR de la réunion du CA de février 2007).
- l’intérim de la commission "chancellerie" de l’ANATC est assuré par moi-même depuis le décès du colonel DANET. Un volontaire est recherché pour ce poste de chancelier ;
- la demi journée d’actions (présentation, débat, cocktail) initialement prévue fin juin 2007 sous le titre de "journée de l’amitié et de la solidarité" (promouvoir le renouvellement des membres du bureau national et inciter de nouvelles adhésions) est quant à elle repoussée au 4ème trimestre de cette année pour des raisons liées aux disponibilités budgétaires de l’ANATC et au manque de visibilité concernant la délocalisation du bureau national. Il en est de même pour l’abonnement du bureau national à l’ADSL.
- les demandes d’abonnement au réseau Intradef au profit des associations membres de l’UNAIR sont officiellement acceptées, et ce grâce aux actions de l’ANATC auprès de la DIRISI et de la CABA 117. La réalisation est prévue d’ici la fin de l’année 2007 ;
- la présidence de l’UNAIR est assumée par l’ANATC pour cette année 2007 avec pour objectifs : le renforcement de l’union, l’organisation de la délocalisation des associations concernées par l’abandon des locaux actuellement occupés en parcelle B de la CABA 117, la réalisation et la mise en service des deux abonnements Intradef pour les membres de l’UNAIR, l’établissement d’une "passerelle" entre l’UNAIR et le pilier Armée de l’air / Société, le développement du réseau des correspondants "Patrimoine" ;
- etc …
Au vu de ces résultats et des projets envisagés à court et moyen termes, nous sommes en droit de croire en la pérennité de notre association, et ce malgré des problèmes persistants, et en particulier :
- le vieillissement de notre population, de notre conseil d’administration et surtout de notre bureau national ;
- le désintéressement très alarmant de nos adhérents pour les rassemblements et les activités de l’ANATC, altérant ainsi le niveau de nos délibérés et le bon fonctionnement de notre chère association.
Ce bilan, non exhaustif, reste encore à mon goût peu reluisant. Il faut donc resserrer les rangs et constituer au plus vite une équipe dirigeante rajeunie et dynamique. Pour cela, j’appelle toutes les bonnes volontés à s’impliquer et à faire preuve d’altruisme, d’imagination et de conviction auprès de nos membres les plus jeunes et plus particulièrement auprès des personnels servant actuellement les SSIC Air.
Enfin, j’ai une dernière chose très importante à vous dire. Lors du CA d’avril 2005 (Paris) j’ai précisé accepter la présidence de l’ANATC pour 2 ans, soit jusqu’à fin 2007 tout au plus. Je confirme aujourd’hui cette intention pour des raisons familiales très sérieuses qui pour l’essentiel me feront quitter la région parisienne mi 2008 pour la Charente-maritime. A l’issue de ma présidence 2007 de l’UNAIR, j’espère donc transmettre le flambeau de l’ANATC à quelqu’un d’autre.
Chers amis, la situation de notre association est loin d’être catastrophique. Beaucoup, voire trop attaché à l’ANATC, j’avoue avoir encore besoin de vous pour aller de l’avant et céder la présidence en toute sérénité. Quoiqu’il arrive, je vous resterai fidèle dans l’action et le respect des statuts qui nous animent.
Encore merci pour la confiance que vous m’avez accordée jusque là.