Vous êtes ici : Evènements/AG2008/1 Nous sommes le
 
 
Assemblée générale nationale de l’ANATC du 24 mai 2008 A ROCHEFORT
Retour
suite AG

L’Assemblée générale nationale de l’ANATC du 24 mai 2008 s’est déroulée comme prévue de 09h30 à 11h30, au Cercle mixte de Rochefort (17300).


1. Etat des présents – Ouverture de la séance
Le décompte des présents et des pouvoirs est le suivant :
• présents : 61 dont 60 ayant droit de vote
• pouvoirs : 161 ayant droit de vote
• total : 222 dont 221 ayant droit de vote
A l’issue de ce décompte, le président de l’association déclare la séance ouverte.


2. In memoriam
Lecture des membres décédés depuis la dernière assemblée générale du 04 juin 2007. Une minute de silence est respectée en leur mémoire :

3. Dépôt des voeux et motions
Etat néant. Les questions posées sont présentées et débattues au cours de l’intervention de la commission "communication et prospective".


4. Allocution du Président national de l’association
« Chers amis, chers adhérents,
Voilà maintenant plus de trois ans que notre conseil d’administration m’a confié la présidence de l’ANATC, responsabilité que j’avais acceptée pour seulement deux années, mais voilà ... l’avenir ne se déroule jamais comme prévu, et à mon triste regret pour vous, je vais devoir quitter à très court terme la Seine-et-Marne pour la Charente-maritime. J’avoue aujourd’hui mon impuissance dans ma mission de renouvellement des membres dirigeants de l’ANATC, et nous n’avons à cette minute précise aucun nouveau volontaire ou candidat. Cette situation mine gravement les fondements et la pérennité de notre association, et j’en assume la responsabilité. Je garde malgré tout une lueur d’espoir. En effet, rien ne sera jamais totalement perdu temps qu’il restera une poignée d’hommes et de femmes pour croire à un avenir meilleur et agir en ce sens. L’ANATC doit poursuivre sa mission, celle de nous unir, de cultiver une certaine amitié et une solidarité qui se veut sans égale, celle du partage et de l’entre aide. Dans ce contexte, le chemin le plus pérenne passe inévitablement par une adaptation géographique des responsabilités et des fonctions de l’organisation du bureau national, et donc par l’usage le plus large possible des moyens de communications actuels. Dans ce sens, je sollicite votre compréhension et surtout votre concours.2007 a été l’année d’un profond bouleversement aux effets irréversibles, celui de la disparition du CASSIC (Commandement Air des Systèmes de Surveillance, d’Information et de communications) avec lequel nous étions très étroitement liés. Le transfert de ses principales compétences dans l’escarcelle de la DIRISI (Direction Interarmées des Réseaux d’Infrastructure et Systèmes d’information) commandée par le Général de division aérienne FRESKO, membre actif depuis peu de l’ANATC, ou encore dans l’escarcelle du CFA (Commandement des Forces Aériennes) et du CSFA (Commandement du Soutien des Forces Aériennes) qui pour l’instant nous ignorent, nous isole un peu plus et complique nos relations avec nos camarades d’active. Cet évènement majeur a et aura pour quelques temps encore des conséquences sur notre capacité de nous faire mieux connaître et comprendre dans cette nouvelle configuration multi organique des systèmes de surveillance, d’information et de communications. Même difficile, le dialogue reste de toute évidence essentiel non seulement au sein de notre association, mais aussi avec le monde qui nous entoure aussi divers qu’il soit. Cela exige de notre part un effort important pour renouer et surtout établir des liens très souvent tissés en d’autres circonstances.
Nos objectifs restent les mêmes : communiquer, resserrer les liens qui nous unissent, rajeunir et doper le bureau national, adapter nos structures et nos moyens de communications au monde d’aujourd’hui, élargir et dynamiser nos activités pour répondre aux attentes des plus jeunes, vitaliser nos racines et nos souvenirs communs, mettre en valeur nos traditions, faire valoir notre mission de devoir de mémoire et participer autant que faire ce peu à la sauvegarde de notre patrimoine. Pour y parvenir efficacement, l’ANATC a plus que jamais besoin de vous tous, adhérents, membres du Conseil d’administration, Groupes régionaux et bénévoles, et surtout de sang neuf. Encore une fois, j’appelle toutes les bonnes volontés à se manifester pour que dure cette belle aventure qui commença un jour d’avril 1948. Soyons dignes de ce 60ème anniversaire, et croyons en l’avenir. Poursuivons ensemble l’oeuvre exemplaire de feu notre président fondateur, le Général LOIZILLON. Ce 24 mai 2008 est une nouvelle date importante pour l’avenir de notre association. Il s’agit entre autres décisions d’adopter de nouveaux statuts plus ouverts aux aspirations des jeunes générations et du monde d’aujourd’hui.
Enfin, je tiens à saluer et à remercier tous ceux et celles qui, malgré la désertification de nos rangs et les éternuements de certains, contribuent efficacement à l’image de marque et au bon fonctionnement de notre association, qu’il s’agisse des membres du bureau qui malgré leur âge et leur état de santé fournissent un travail exemplaire, qu’il s’agissent des responsables des groupes régionaux, des amicales et des commissions permanentes qui pour la plupart sont tout aussi efficaces, ou qu’il s’agisse tout simplement de quelques et rares adhérents volontaires pour telle ou telle cause ou action.
Merci à tous, bon séjour à Rochefort, et par Saint Gabriel et Saint Raphaël, Vive l’ANATC, Vive ses 60 années d’histoire et d’amitié, et celles à venir. »