Vous êtes ici : Ressources humaines/Emploi Nous sommes le
 
 
GUIDE DE L’EMPLOI, DU RECRUTEMENT, DE LA RESERVE, DE LA RECONVERSION, DU RECLASSEMENT ET DE LA RETRAITE
Retour
Suivant
Emploi

Le Marché de l’emploi

La loi du marché… l’offre de la demande. Le marché de l’emploi est un marché libre et ouvert comme tous les autres marchés. Il obéit à la loi … du marché ! A vous de vous y adapter ! Cette loi peut se définir comme la recherche permanente et dynamique d’un équilibre entre une offre et une demande de travail qui se cherchent, se rencontrent et s’opèrent mutuellement. Cela se fait dans, par, et à travers la concurrence, au sein d’un contexte économique qui peut varier de la pénurie à l’abondance.

Les acteurs. Comme sur tous les marchés, il y a des acteurs : les acheteurs et les vendeurs. En fonction de la situation, on est soi-même acheteur ou vendeur. En règle générale, sur le marché de l’emploi, les entreprises sont acheteuses. Elles cherchent à acquérir au meilleur rapport coût / qualité les compétences et le travail des individus, salariés et non salariés, qui les leur vendent. Inversement, les vendeurs (candidats) recherchent à vendre au mieux leur savoir-faire et leur expérience à ces acheteurs ou clients potentiels (les entreprises).

L’équilibre théorique et le déséquilibre réel. Dans un marché en équilibre stable – celui du plein emploi – les positions des acheteurs et des vendeurs s’équilibrent et s’équivalent. Aucune des deux n’est a priori meilleure que l’autre. Mais nous sommes dans une période d’abondance et de chômage – d’abondance de chômage, aussi – où l’offre (des salariés) est très nettement supérieure à la demande (des entreprises). Etre acheteur (les entreprises) dans ces conditions est une position beaucoup plus confortable qu’être vendeur (les candidats).

Les hautes technologies. Le marché de l’emploi de l’informatique et des hautes technologies est actuellement l’exception qui confirme la règle. Les positions y sont inversées avec une demande des entreprises très supérieure à une offre (de candidats) qui n’arrive pas à suivre. Conséquences : ce marché est en surchauffe, les salaires flambent, et les ingénieurs les plus recherchés accumulent sans difficulté les propositions d’embauche concurrentes (de 3 à 7 en moyenne).

Le marketing différenciateur. En marketing classique, on distingue globalement quatre domaines d’activités stratégiques (D.A.S). Ils correspondent à des produits :
- Banalisés mais rentables les vaches à lait (produits compétitifs à faibles marges). Sur le marché de l’emploi, nous sommes dans le cas de figure, le plus général et le plus répandu, celui de la fonction classique de la production, de la vente, de la gestion, du secrétariat, etc… Le marché potentiel est très large, mais exige des négociations salariales serrées.
- Banalisés et en perte de vitesse - les poids morts (produits en déclin à faibles marges). Sur le marché de l’emploi, nous sommes dans le cas de figure qui demande peu de qualifications, sidérurgie, textile, chaussure, activités qui s’automatisent, se délocalisent, etc… Le marché se réduit peu à peu à peau de chagrin, et les salariés proposés dépassent rarement le Smic.
- Différenciés et très rentables - les stars (produits compétitifs en croissance et à grosses marges). Sur le marché de l’emploi, nous sommes dans le cas de figure qui demande de bonnes qualifications techniques, dans l’informatique ou le multimédia, l’électronique, la finance, les télécommunications, les sciences de la vie, etc… Le marché se porte bien ou explose suivants les domaines, les opportunités sont nombreuses, la concurrence est faible ou supportable, les salaires sont confortables voire royaux.
- Différenciés en voie de développement - les dilemmes (produits nouveaux potentiellement à grosses marges mais aussi à risques). Sur le marché de l’emploi, nous sommes dans le cas de figure d’un lancement dans le commerce électronique sur Internet, l’agriculture biologique, dans le secteur de l’environnement ou des énergies renouvelables, dans les prestations de services à domicile, etc… Le marché n’est pas encore très évident à cerner – « c’est parfois vous qui le créez en prenant résolument le pari d’être en avance sur votre temps ». La concurrence n’existe pas ou très peu, et ce sera le « jackpot » si le marché explose, ou l’échec, dans le cas contraire.

Autre exemple décrié de marketing, le marketing multi niveaux.

Et vous dans tout ça ? Vous l’aurez compris, votre réussite passe par votre capacité à vous différencier ! L’objectif d’une différenciation bien maîtrisée, c’est bien évidemment, d’apporter les « plus » qui vont vous faire pénétrer plus facilement votre segment de marché. – quel que soit son positionnement par ailleurs – et peuvent même vous en faire changer.

Etes vous un bon … « produit » ? Bien vendre ses compétences et son savoir-faire nécessite de savoir le faire, comme en marketing, et de le faire savoir. En d’autres termes, c’est optimiser votre valeur ajoutée, apporter les « plus » qui vous sortiront du lot. L’acte de recrutement est une opération de marketing par excellence à la seule différence près que le produit que vous vendez … c’est vous !

Que peut-on faire pour vous ?
· Vous aider à conforter ou acquérir cette démarche marketing et cet état d’esprit vendeur. Un recruteur n’a que faire de vos états d’âme … il veut du concret, du tangible, du solide. Il faut donc lui en donner pour qu’il puisse remplir … ses objectifs !
- Vous aider à conforter ou acquérir cette position psychologique forte, qui fait qu’en vous vendant bien, c’est vous qui, quelque part, retournez la situation et achetez ou n’achetez pas le poste et la société qu’on vous propose.
- Vous aider à expérimenter ainsi cette liberté de choix que vous allez conquérir.
C’est tout le bien que l’ANATC vous souhaite et la voie qu’elle vous invite à suivre en faisant confiance aux structures existantes, et notamment celles proposées par l’Armée de l’air.

L’Armée de l’air vue par les entreprises

Oubliez les préjugés et les avis individuels que vous avez pu entendre çà et là… Les militaires de l’Armée de l’air bénéficient d’une excellente réputation auprès des entreprises civiles. Les décideurs d’aujourd’hui, contre toute attente, connaissent l’armée et sont demandeurs d’informations. Aujourd’hui, c’est un gage de qualité que de se présenter comme « ancien de l’Armée de l’air ».
Au sein de l’Armée de l’air, nous bénéficions d’atouts toujours reconnus : technicité, mobilité, disponibilité, discipline, volonté, ténacité, ponctualité, souplesse d’adaptation, esprit d’équipe et d’organisation, réactivité et solidarité,…

Principaux organismes d’aide à la recherche d’emploi

Objectif assigné : concentrer dans un même lieu toutes les aides pour trouver un emploi, (simplicité pour le demandeur d’emploi, accompagnement sur mesure, efficacité pour le retour vers l’emploi).

L’état a par ailleurs indiqué vouloir instaurer une "culture du résultat" au sein de Pôle emploi : à l’horizon de trois ans, la France doit bénéficier du service public de l’emploi le plus moderne et le plus efficace d’Europe.

Le fonctionnement du service public de l’emploi est réorganisé, avec l’ensemble des partenaires sociaux, autour de deux structures distinctes :

·         l’Unedic, gérée par les partenaires sociaux, continuera à administrer en totale indépendance le régime d’assurance chômage et fixera les modalités d’indemnisation ;

·         le nouvel organisme "Pôle emploi" rassemblera le réseau des Assedic et celui de l’ANPE.

En savoir plus : www.pole-emploi.fr
 

Partons à la découverte de votre nouveau service public de l’emploi.
Pôle emploi a ouvert ses portes le 5 janvier 2009. Sa création repose sur une volonté commune d’apporter aux demandeurs d’emploi et aux entreprises des services plus nombreux, plus personnalisés et les expertises combinées de l’Assédic et de l’ANPE.
La mission de pôle emploi est d’accueillir, indemniser, orienter et d’accompagner les demandeurs d’emploi. Pôle emploi accueille également les personnes en activité qui souhaitent évoluer dans leur projet professionnel, ou les salariés en situation précaire qui recherchent un emploi durable. Pôle emploi propose également une gamme complète de services aux entreprises. Il les accompagne dans tous leurs recrutements : analyse des besoins, sélection des candidats, information sur les mesures d’aide à l’embauche et assure le recouvrement des cotisations au titre de l’assurance chômage.

Des changements concrets depuis le 1er janvier 2009

·         des procédures simplifiées : les deux entretiens, auparavant réalisés, l’un par les Assédic (inscription comme demandeur d’emploi), l’autre par l’ANPE (programme personnalisé d’accès à l’emploi), ont lieu le même jour, au même endroit ;

·         un numéro de téléphone unique disponible pour toute information sur la recherche d’emploi et l’indemnisation : le 39 49 ;

·         un portail Internet unique pour tous les services à distance : consultation et dépôt des offres et des CV, actualisation de la situation mensuelle des demandeurs d’emploi et recherche de candidats pour les entreprises…

Un service unifié au second semestre 2009

·         un entretien unique pour l’inscription, l’indemnisation et l’accompagnement vers l‘emploi ;

·         chaque demandeur d’emploi suivi par un conseiller personnel pour l’accompagnement dans toutes ses démarches ;

·         ensemble des services dans tous les sites d’accueil.

N’hésitez pas à consulter au plus tôt votre conseiller Pôle emploi, pour vous accompagner dans votre recherche d’emploi ou vos recrutements.

La mission du nouveau service public de l’emploi

·         mobiliser tous les moyens nécessaires pour faciliter leur retour à l’emploi (formation, aides à la mobilité…) ;

·         assurer le versement d’une allocation s’ils ont des droits à l’assurance chômage ;

·         conseiller les entreprises dans tous leurs recrutements (du diagnostic des besoins à l’intégration dans l’entreprise) ;

·         recouvrer les contributions des entreprises et des salariés.

Pôle emploi, c’est :

·         45 000 experts sur tout le territoire ;

·         le 1er réseau de proximité ;

·         le site Internet leader de l’emploi en Europe.

 

 L’AFPA, l’Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes, c’est le 1er organisme de formation professionnelle qualifiante et d’emploi en France et en Europe. Il analyse les besoins des demandeurs d’emploi et autres clients, et assure des formations adaptées aux besoins de la personne et du marché du travail. Elles peuvent se dérouler en continue ou en alternance, soit dans les centres AFPA, soit en entreprise, soit à distance. Elle aide aussi les militaires en reconversion (convention entre le Ministère de la défense et l’AFPA).

Elle met au service de ses bénéficiaires : des formateurs tous issus de l’entreprise, des psychologues du travail chargé de l’information sur les métiers, de l’évaluation et des candidats, d’ingénieurs-conseils et de consultants. consultant son

Consultez : http://www.afpa.fr/

 

L’Association Pour l’Emploi de Cadres est une association privée qui s’adresse à toutes les entreprises du secteur privé, à tous les cadres (en activité ou en recherche d’emploi), ainsi qu’aux jeunes diplômés de l’enseignement supérieur, à partir de Bac +4. L’APEC conseille les professionnels des ressources humaines mais aussi les managers opérationnels et les dirigeants de PME-PMI pour le recrutement de cadres.

Consultez : http://www.apec.fr/ .